Confinement : Comment préserver sa santé mentale et physique pour mieux rebondir ?

 

 

Selon l’OMS, la santé est « un état complet de bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité » et représente « l’un des droits fondamentaux de tous les êtres humains… »

Nous vivons une période difficile, avec son lot d’incertitudes, de doutes et de peurs. C’est pourquoi, plus que jamais, il est temps d’apprendre à se recentrer sur soi afin de préserver l’équilibre de sa santé physique et mentale en accueillant ce qui se passe au lieu de lutter contre; et ainsi avoir la capacité de se sentir en pleine santé afin de mieux vivre l’approche de la fin du confinement et acquérir de nouveaux reflexes qui impacteront votre vie bien après.

« Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements. » – Charles Darwin

Au final, la crise que nous traversons ne serait peut-être pas à considérer comme une fatalité mais plutôt comme une opportunité de grandir et de prendre du temps pour soi afin de remettre à jour son potentiel santé ?

Il suffirait dès lors d’avoir les bons outils à sa disposition pour apprendre à transformer l’énergie négative (source d’une confiance en soi en baisse, de ruminations, de stress et génératrice de maladies), en énergie positive. Autrement dit, être acteur à part entière de sa santé !

Pour mieux vous accompagner dans ce sens, vous sentir en pleine possession de votre vie et de donc ouvrir l’accès qui conduit à vivre dans un esprit sain avec un corps sain en toutes circonstances; vous devez, tout d’abord, savoir que votre équilibre santé s’établit sur plusieurs plans qui par leur complémentarité forment une synergie puissante harmonisant votre état de bien-être de façon prospère. Il s’agit du plan mental, émotionnel et physique.

Savoir analyser vos déséquilibres entre ces trois plans constitue le point de départ incontournable vous permettant de développer votre forme général jour après jour et d’immuniser votre santé.

A ce sujet, il existe un instrument de mesure issu de la programmation neuro linguistique permettant de faire un point sur soi-même : l’index de conscience du comportement humain !

INDEX DE CONSCIENCE DU COMPORTEMENT HUMAINEn observant ce schéma de l’index de conscience représenté ici par 3 cercles; nous voyons, en réalité, comment nos émotions (états internes), nos pensées (processus internes) influencent inconsciemment sur notre façon de vivre, de bouger et de nous comporter.

Par exemple, si je pense que le sport n’est pas fait par moi, alors je vais ressentir une émotion négative qui m’incitera à ne jamais pratiquer une activité physique… Ceci ayant pour probables conséquences de causer des problèmes de dos, de fatigue, d’une mauvaise oxygénation du corps, de surpoids, de fonctions cognitives ralenties etc.

C’est de façon similaire que nos 3 plans (mental, émotionnel, physique) interagissent en vue de mobiliser notre façon de faire et de se comporter également au quotidien, dans une bonne ou moins bonne direction, impactant directement nos modes de vies.

Dit autrement, l’alchimie de notre monde intérieur est le pilote de notre monde extérieur…Autant bien savoir la commander!

D’ailleurs, certains priorisent un plan plus qu’un autre. Raison pour laquelle des individus seront étiquetés comme cérébraux, émotifs ou manuels… Ceci étant dit, est-il vraiment nécessaire de faire une généralisation de l’étiquette qui nous a été attribuée ou que l’on s’est soi-même attribuée ?

Ne vaut mieux t-il pas faire évoluer chacun de nos 3 plans santé/bien-être dans une entente judicieuse et productive avec soi-même ? Et ainsi réorienter notre santé de manière totalement consciente. Vous parviendrez alors à obtenir la meilleure version de vous-même.

 

« L’homme doit savoir harmoniser le corps et l’esprit » – Hippocrate

 

Dans l’optique d’entamer sérieusement la transformation vers votre version ultime, je vous propose donc d’utiliser l’index de conscience comme instrument de progression propice à un changement durable. Pour cela rien de plus simple !

Au prix de 15 minutes par jours, durant 21 jours, je vais vous demander de tenir un journal « prise de conscience santé », accompagné de quelques conseils venant de quelqu’un qui vous veut du bien. Le tout, si bien appliqué, va vous aider à mieux gérer cette période délicate, à mieux rebondir après le confinement et surtout développer de nouveaux automatismes santé/bien-être sur tous les plans :

Plan Physique :

La santé du plan physique se compose de 5 critères importants :

  1. Le sport : Sa pratique régulière renforce le système immunitaire, maintient nos articulations et muscles en forme, et entretien la vivacité ainsi qu’un poids santé
  2. La respiration : Bien respirer détend le corps (notamment souffler), l’oxygène et le purifie
  3. L’alimentation :  Tout comme l’oxygène, elle nourrit le corps en énergie si elle est saine
  4. Les soins corporels : douche écossaise, bain chaud, massage, relaxation, méditation
  5. Le sommeil : Dormir un minimum de 7h par nuit régénère le corps et l’esprit

Pour donc vous aider à conscientiser votre santé physique répondez à cette question chaque jour, chaque soir… dans votre journal :

Qu’avez-vous fait aujourd’hui pour mieux respirer, bouger, manger, dormir, prendre soin de vous… ?

Vous manquez de motivation pour faire du sport à un rythme régulier ? Lisez cet article qui peut changer votre vie.

Plan Emotionnel :

Les émotions naissent dans notre cerveau limbique. Conditionnant nos sensations de recompense, de punition, de peur, de fuite, de combat, elles établissent le dialogue entre le corps et cerveau et sont indispensables à l’équilibre de notre survie. Par exemple, avoir peur est un signal important qui nous indique de fuire face à un danger. Pour bien devenir conscient des messages qu’elles tentent d’envoyer, il suffit de les conscientiser dans l’objectif de mieux les orienter et les contrôler.

Pour cela, reprenez votre journal quotidien et demandez-vous :

Comment me suis-je connecté à la joie, la passion, la confiance, la motivation… ?

Etablissez votre propre liste des émotions que vous souhaitez ressentir afin qu’elles occupent progressivement la place des mauvaises.

Plan Mental :

Le mental symbolise tous nos processus de pensées. Certains processus sont automatisés, créatifs ou encore raisonés et d’autres peuvent parfois manquer de lâcher prise. Tout comme les émotions, nos pensées sont orientables et je dirais davantage malléables. Si vous souhaitez qu’elles aient un impact positif sur vos 2 autres plans, reprenez une dernière fois votre journal quotidien et posez-vous la question suivante :

Qu’avez vous appris, crée, compris…  et qui vous a fait du bien? Ou envie d’apprendre, créer, comprendre… et qui vous fera du bien ?

Physique, Emotionnel, Mental… Et ensuite ???

Ainsi, chaque soir et au bout de quelques jours d’un questionnement curatif, demandez-vous quelle(s) nouvelle(s) habitude(s) importante(s) bienfaisantes vous souhaitez conserver ? Ne serait-ce qu’une seule qui pourrait tout changer dans votre hygiène santé. Une fois vos états d’excellence repérés ou modélisés, entrainez-vous régulièrement à reproduire consciemment la stratégie qui vous a conduit à vous sentir pleinement heureux et équilibré sur le ou les plans que vous aurez travaillés.

Tous ces éléments feront de vous une nouvelle personne connaissant parfaitement comment fonctionnent toutes les sphère santé de son être avec des comportements dorénavant acquis pour longtemps à votre bon service.

Il n’y a jamais de mauvais moment pour faire de nouveaux apprentissages et saisir l’occasion de rééquilibrer sa santé et son bien-être, et ce, quelque soit le contexte. Tout comme la charpente d’une bâtisse garantit la solidité de son édifice face aux agressions extérieures, seul un travail sur soi comme celui que je vous ai proposé vous garantira aussi l’immunité du corps et de l’esprit… Quand tout ira bien, quand tout va mal.

Pour aller plus loin et ancrer à jamais la santé dans vos veines, n’hésitez pas à vous fixer des objectifs sur les points qui vous tiennent le plus à cœur, sans oublier d’y associer des images mentales. Notre cerveau ne faisant pas la distinction entre le virtuel et la réalité, ce scénario bien-être doit inclure vos nouvelles émotions, pensées et comportements désirés. Jetez un coup d’œil ici, si vous souhaitez en savoir plus, pour apprendre à bien définir un objectif mental stimulant.

Gardez à l’esprit que cet article n’est pas une vérité absolue, mais constitue un ensemble de pistes sérieuses dans le but de devenir acteur de son bien-être. Toutefois, si certains aspects de votre vie vont changer positivement pour de bon, il se peut aussi que certains verrous bien cadenassés ne peuvent s’ouvrir qu’avec l’aide d’un professionnel en la matière.

Quoi qu’il en soit, tout changement positif aquis reste aquis et positif…

Par ailleurs et selon la légende, sachez qu’il faut environ 21 jours pour adopter une bonne nouvelle habitude. Raison pour laquelle je vous ai proposé de faire ce travail personnel durant ce laps de temps. Grace à cela, vous pourrez aborder la fin de confinement beaucoup plus sereinement en vous sentant totalement aligné de la tête aux pieds puis rebondir plus en forme que jamais.

Quand le plaisir d’un retour à la vie « normale », que l’on retrouvera tous un jour, sera d’actualité; vous pourrez également grâce à la stratégie que je vous ai donnée, créer d’autres nouvelles habitudes bienfaitrices dans différents domaines et contextes de vie que vous souhaitez se voir harmoniser.

Christophe Cibois : Coach Sportif – Coach de vie PNL

« Un esprit sain dans un corps sain »

 

Article précédent

2 Commentaires

  1. Massiz

    Super article, merci pour le conseil je vais essayer de tenir ce journal de bord pendant ce dernier mois de confinement 🙂

    Réponse
    • Christophe

      Merci à toi et surtout tiens moi au courant de l’impact de ce journal de bord dans ton bonheur de vie.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *